Prendre soin de soi #1

___________ ˷ ˷ ˷ ___________

Chaque semaine, retrouvez ici Vos Ingrédients du Bonheur.

1 SEMAINE / 1 THÈME

Je compile pour vous des vidéos, des textes, des pratiques, des articles, des blogs, des citations ou des livres inspirants, sur le thème de la semaine. Toutes les thématiques sont bien sûr en lien avec le bonheur & y contribuent fortement.

Si vous souhaitez que je développe un sujet en particulier, n’hésitez pas à me le demander en commentaire. Découvrons sans plus attendre le thème que j’ai sélectionné pour vous cette semaine ^_^

˜

∴ PRENDRE SOIN DE SOI ∴

 

On prône souvent l’altruisme, la bienveillance envers les autres, le fait d’être tourné vers les gens dans le besoin. Vous admirez peut-être les bénévoles, ceux qui plaquent tout pour aller faire de l’humanitaire en Afrique ou ailleurs ; mais faites-vous preuve d’autant d’attention avec vous-mêmes ?

Loin de moi l’idée de déprécier ce type d’actions, je songe au contraire à y dédier un futur article car je suis persuadée que cela contribue fortement au bonheur ; mon propos est plutôt de questionner. Et les questions sont celles-ci : comment être bien avec les autres si vous n’êtes pas bien avec vous-mêmes ?  Comment être disponible avec vos proches (conjoints, enfants, amis, collègues) si vous ne vous accordez pas des moments pour vous ressourcer ? Où puisez-vous votre énergie pour ensuite vous rendre disponible pour ceux que vous aimez ?

 

Quelle est la proportion dans votre journée, de temps juste pour vous ?

 

Ma conviction est que nous devons apprendre à prendre soin de nous avant de prendre soin de l’autre, et pas le contraire.

Cela revient donc à faire de vous votre priorité, à être votre bienfaiteur principal ! Parce que si vous n’êtes pas heureux seuls, vous ne le serez pas plus entourés. Faire dépendre votre bonheur des autres, c’est vous exposer à être malheureux. Si vous perdez la personne qui vous rend heureux, votre monde va s’écrouler. Car on le sait bien, le bonheur ne vient pas des autres, il vient de l’intérieur. Il faut donc prendre soin de vous !

Pour tout vous dire, c’est un sujet qui me tient à coeur. Je sens que je me suis négligée ces derniers temps. J’ai donc particulièrement creusé le sujet, et me suis mise à la recherche de tout ce qui pouvait permettre d’inverser la tendance, pour vous, pour moi, pour nous.

Mais avant de démarrer, faisons un petit état des lieux.

 

A quoi ressemblent vos journées ?

A quelle heure vous levez-vous le matin ? 6h30 ?!? 7h00 ?!?

Vous filez à la douche, avalez un petit-déjeuner sur le pouce, quand vous en prenez-un. Pour ceux d’entre vous qui ont des enfants, vous devez certainement user de tout un tas de stratagèmes pour les extirper de leur lit. Puis vous devez les faire petit-déjeuner, leur demander à peu près 25 fois de s’habiller et de laver leurs dents, vérifier que les cartables sont faits et j’en passe.

C’est ensuite le moment de les amener à l’école. Vous avez fermé la porte, êtes montés dans votre voiture, avez attachés tout le monde. Mince ! Le petit dernier a oublié de prendre son goûter, vous faites demi-tour, courez récupérer le goûter, vous allez finir par être en retard ! Vous vous dépêchez tout le long du trajet, et arrivez finalement au moment de la sonnerie. Pile dans les temps, ouffff !

 

Et maintenant, c’est VOTRE journée qui démarre !

Retour dans la voiture, il y a plein d’embouteillages, la barbe ! Quand vous arrivez (enfin !) au travail, vous avez l’impression d’avoir déjà couru un marathon, il n’est que 9h00. Néanmoins, vous saluez vos collègues, distribuez les sourires de politesse, riez à une ou deux blagues pas très drôles, puis vous plongez dans votre travail, quel qu’il soit.

Chaque jour entre 12h30 et 13h30, vous déjeunez soit dans ce petit restaurant juste à côté des locaux, soit dans la salle de pause avec la lunch box que vous avez à peine eu le temps de faire la veille. 13h35, vous êtes en retard et vous dépêchez donc de retourner au travail. Malgré l’endormissement dû à la fatigue et à la digestion, vous arrivez à résoudre un certain nombre de problèmes, et en remettez quelques-uns au lendemain, parce que vous ne pouvez quand même pas tout faire !

 

Vite, les enfants ! 

Il est 17-18h quand vous partez du travail, retour dans les transports en commun ou dans les embouteillages pour les moins chanceux. Sur le chemin, vous vous rappelez que votre frigo ressemble au Désert de Gobi. Du coup, vous passez faire quelques courses, achetez du pain et de quoi préparer votre repas du soir. Vous perdez 10 minutes à faire la queue.

Devant votre porte, vous croisez sur le palier LA voisine. Vous en avez forcément une. Mais si… CETTE voisine, bien propre sur elle avec ses 2 adorables enfants, sages comme des images. Elle vous salue et en profite pour vous glisser que ce soir, chez elle ce sera petites verrines de crevettes / avocats en entrée (« parce que vous comprenez, mes enfants adooooore ça »), daurade entière avec ses petits légumes d’été cuits à l’étouffée et pour le dessert, un petit soufflé parce que c’est léger comme une plume.

Très adroitement, vous cachez votre sac duquel dépasse un peu le poisson pané surgelé que vous venez d’acheter, et lui dites que comme par hasard, vous avez à peu près le même menu pour ce soir. À ce moment, passe dans les escaliers votre voisin du dessus avec ses 3 enfants. Il a l’air à peu près aussi ravagé que vous. Cela vous rassure ! C’est avec lui que vous devriez discuter, mais il passe rapidement pour fuir Madame Voisine Parfaite. Bon Prince, il vous envoie quand même, avant de disparaître dans les escaliers, un petit sourire dans lequel vous décelez un mélange de compassion et d’encouragements. Madame Voisine Parfaite continue de vous vanter les mérites de ses enfants, parfaitement sages et autonomes.

 

Vous vous sentez pris d’envies de meurtre… 

Votre dernière, récupérée chez la nounou après les courses, trépigne à côté de vous, vous demandant pour la énième fois de lui ouvrir la porte. Ni une, ni deux, vous abrégez la conversation avec Madame Voisine Parfaite. Avant de la quitter, vous lui faites néanmoins un beau sourire et un signe de tête poli, alors que vous rêvez secrètement de la pousser dans les escaliers, elle et sa parfaite petite vie. La petite rentre en trombes, et va rejoindre son frère, affalé devant la télé depuis Dieu seul sait combien de temps.

Vous posez vos commissions, manquez de trébucher sur le cheval Playmobil qui traîne, mais parvenez à retrouver l’équilibre et garder votre dignité un peu ébréchée par Madame Voisine Parfaite. Votre grand vous dit bonjour sans même se lever du canapé. Quelque peu excédés, vous obtenez de vos enfants qu’ils se mettent fissa à faire leurs devoirs, en accompagnant le tout d’un joli discours sur l’autonomie dont ils sont à l’évidence dépourvus.

Dans la cuisine, vous êtes en train d’ouvrir votre poêlée de légumes du soleil de chez Picard, quand le grand vous amène le problème de mathématiques suivant :Vos Ingrédients du Bonheur #4 : Prendre soin de soi 1

Le rayon, c’est quoi déjà ?!? 

Le seul truc que vous inspire ce problème, c’est l’envie irrépressible de boire un bon verre de Pastis en essayant de faire un carreau sur ce  @&#$! de cochonnet ! Comme vous savez que l’alcool se consomme avec modération, vous faites bonne figure en lui disant que c’est à lui de savoir cela ! Vous, vous êtes déjà passés par là. Si vous l’aidez là tout de suite, ce ne sera pas lui rendre service, car son professeur ne pourrait pas connaître son véritable niveau… C’est dit avec tant de conviction, que vous parvenez presque à vous en persuader vous-même !

Il repart dans sa chambre… Vous n’avez pas le temps de culpabiliser car votre poêlée de légumes commence à sentir le roussi. Mince ! Bon ben, ce sera riz, tant pis pour les « petits légumes d’été cuits à l’étouffée ». Vous vous surprenez à vous demander si votre voisin du dessus à lui aussi fait brûler son dîner, puis repensez à Madame Voisine Parfaite. Ses légumes à l’étouffée doivent être cuits à point, eux, mais peut-être s’est-elle étouffée entre temps avec une arrête de sa daurade… L’idée vous fait sourire…

Vos Ingrédients du Bonheur #4 : Prendre soin de soi 1Crédit image : Extrait du livre de recettes pour bébé d’Audrey Bourdin. http://www.audreycuisine.fr/

Les devoirs sont enfin finis, vous êtes maintenant tous en train de manger devant le journal télévisé : Donald Trump va-t-il présider les Etats-Unis ? Vous contemplez les images du dernier ouragan qui a ravagé Haïti, de la dernière guerre, de la dernière famine… Sur ces bonnes nouvelles, et après avoir débarrassé la table, vous enjoignez vos enfants à prendre leur douche, à se laver les dents (et oui, c’est deux fois par jour !), et à aller se coucher.

Il est 20h30, vous préparez votre lunch box de demain midi, lancez une machine à laver, préparez les goûters des enfants, repassez les tenues du lendemain et étendez la machine. Entre temps, la petite s’est levée 2 fois pour prendre un verre d’eau, et le grand revient vous voir car il a oublié de vous faire signer son bulletin scolaire.

Maintenant, la petite a envie de faire pipi. Vous envisagez un temps de vous énerver, de sortir de vos gonds, puis vous rappelez que vous les aimez, donc vous ne le faites pas.

Ou alors, vous vous énervez, puis vous rappelez que vous les aimez, et vous culpabilisez !

 

Il est 22h30 ! 

Vous avez loupé le film du soir, mais ce n’est pas très grave, de toute façon, vous vous endormez toujours devant… Vous tombez de sommeil et priez pour ne pas vous mettre à ronfler ! Puis revoyez vos ambitions à la baisse, et priez juste de ne pas ronfler trop fort…

Le lendemain, vous vous réveillez et vous recommencez. Et le surlendemain aussi. Puis le suivant, et encore le suivant…

Vous attendez le prochain weekend, les prochaines vacances, que les enfants aient quitté le nid familial (tout en espérant fortement que vous n’ayez pas engendré des Tanguy en puissance…) ou peut-être même d’être à la retraite.

Ça vous parle ?!?

 

Mais peut-être n’avez vous pas d’enfants ? 

Alors tentons une nouvelle fois d’imaginer votre journée. Je vous la fais courte ! Vous vous réveillez à 7h30, la plupart du temps, seuls. Vous prenez votre petit-déjeuner, vous douchez et vous préparez rapidement pour aller travailler.

Tout comme les parents, vous saluez vos collègues de travail, souriez. Votre journée de travail n’est entrecoupée que par votre déjeuner, que vous prenez aussi entre 12h30 et 13h30, la réception de 167 mails, 5 coups de téléphone (dont 1 avec votre ami de la Compta) et les blagues toujours aussi peu drôles de votre collègue « relou » (oui, on en a tous un ! Et pssssst : on l’est tous pour au moins un de nos collègues…). Par contre, vous restez certainement beaucoup plus tard au travail le soir. Votre métier est important pour vous, un domaine dans lequel vous êtes à l’aise.

Si vous vivez seuls, vers 20h30, 21h00 vous vous enfuyez de votre travail et allez rejoindre quelques amis pour boire un verre. Vous discutez du dernier rencard qui a foiré, vous comparez votre vie à celles de ceux qui sont en couple, vous questionnez sur « pourquoi eux et pas moi ? » ou prenez le contre pied, en vous félicitant de ne pas avoir cette vie de « monsieur et madame tout le monde » sans vous rendre compte que vous l’avez pourtant… Vos amis vous soutiennent, ils vous aiment, mais parfois vous vous sentez seuls. Vous rentrez le soir, et vous l’avez aussi, vous, cette Madame Voisine Parfaite, qui vous questionne constamment :

« Et alors, le beau jeune homme / la belle jeune femme, elle n’est déjà plus là ? Et des enfants, vous ne voulez pas d’enfants ?!? Il va falloir vous y mettre hein, parce que vous n’allez pas en rajeunissant, vous savez moi à votre âge… »

Vous rentrez pourtant tard pour l’éviter, mais cela ne fonctionne qu’une fois sur deux… Heureusement que vous êtes quelque peu avinés mais surtout épuisés, cela vous a permis de mettre votre cerveau en off le temps de son discours. Avant de vous coucher, vous établissez toute une stratégie pour ne pas la rencontrer demain, sachant que vous ne vous en souviendrez pas au réveil.

Et vous recommencez le lendemain, puis le surlendemain et le jour d’après. Il est probable que vous attendiez le week-end pour sortir, faire de nouvelles rencontres et espérer ressembler à la catégorie décrite ci-dessus. Et si vous êtes en couple, c’est la même chose, avec peut-être un peu moins d’amis.

Si vous vous reconnaissez, ne serait-ce qu’en partie, dans l’une ou l’autre de ces descriptions, certes caricaturales, je n’ai qu’un message à vous faire passer :

 

STOOOOOOOOOPPPPPPP

 

Entendons-nous bien, il n’y a aucun jugement dans mes propos. J’ai fait tour à tour partie des 3 catégories que je viens de détailler, elles sont d’ailleurs librement inspirées de mon vécu.

Jusqu’à ce que je réalise que le bonheur, c’est maintenant !!! Pas juste pendant le week-end ou juste pendant les congés, pas une fois que tel ou tel truc aura été finalisé, c’est maintenant !

Mais alors, comment sortir de cette spirale ?!? Voilà quelques pistes.

 

1. Accordez-vous du temps

On en revient aux questions du début de cet article. Quelle est la proportion dans votre journée, de temps juste pour vous ? Si vous n’en avez pas, ou trop peu, il n’est pas trop tard pour y remédier !

Accordez-vous du temps, de vous à vous, sans distraction, c’est-à-dire seuls, sans iphone, sans ipad, sans ordinateur, éloignez-vous juste quelques minutes par jour de tout ce qui est digital et électronique. Et là, pour la première fois depuis longtemps, vous aurez du temps pour vous ! Aussi belle soit la technologie, il faut reconnaître qu’elle nous fait perdre du temps que nous pourrions consacrer à nous-même. Réapprenons la simplicité.

 

Oui mais les enfants ? Et les amis ? Oui mais…

Personne n’est indispensable pour personne ! Ils trouveront une autre manière de faire les choses, avec d’autres personnes, ou avec vous mais à d’autres moments.

Vous craignez que ces moments pour vous ne soient pas respectés par les autres ? Institutionnalisez-les, même mieux, ritualisez-les ! Faites une annonce du type : « Dorénavant, tous les mercredis soirs, je prendrai tant de minutes ou d’heures seul(e) ». Expliquez que vous en avez besoin pour être plus disponibles quand vous serez ensemble. Et seulement à ce moment-là, trouvez avec eux des solutions pour qu’ils s’occupent pendant vos moments à vous. Qui sait, cela pourra peut-être les inspirer à faire de même.

 

Mais quoi faire ?

Justement, ne rien faire ! Quelle est la dernière fois que vous vous êtes offert ce luxe ? Avez-vous vraiment besoin de remplir le vide ? De remplir le temps avec des choses à faire ?

J’ai commencé à en parler dans mon article sur le Moment Présent, que vous trouverez ici, mais il existe des techniques pour vous concentrer sur l’instant et trouver calme et bien-être. Que ce soit la Pleine Conscience ou la Cohérence Cardiaque, elles sont modulables dans le temps que vous y consacrez chaque jour. Chacun fait donc ce qu’il a envie de faire.

Il s’agit simplement de tourner votre attention vers vous.  Voici une vidéo qui en explique très clairement les bienfaits (sélectionnez les sous-titres en français en bas à droite).

Andy Puddicombe parle de 10 minutes, si cela vous semble trop au début, commencez par 3, puis 5. C’est ainsi que moi j’ai commencé. Au fur et à mesure que vous vous familiariserez avec la technique, vous ressentirez certainement le besoin d’en faire plus longtemps, ou plus souvent, alors écoutez-vous !

 

2. Prenez soin de votre corps

Si la première partie, que je vous conseille néanmoins vivement, ne vous parle pas, voici une deuxième piste pour prendre soin de vous ! Rien de bien novateur là-dedans, c’est de la théorie que vous connaissez tous. Mais combien d’entre vous la mettez en pratique régulièrement ?

Votre corps est votre véhicule. Quel que soit le rapport que vous entreteniez avec lui, quels que soient vos complexes ou autre, il mérite toute votre attention, et tous vos soins.

Vos sensibilités seront certainement différentes sur le sujet, certains préféreront le pousser à fond, quand d’autres préféreront lui offrir de la relaxation. Je ferai donc simplement une petite liste, non exhaustive, des pratiques visant à vous reconnecter à votre corps, et donc à vous !

 

Pratiquez un sport

Si vous n’êtes pas de grands sportifs (tout comme moi !), ne voyez pas un ennemi dans le mot « sport ». Il ne s’agit pas forcément de vous lancer dans le prochain triathlon ! Vous pouvez effectivement faire du sport en salle, un sport collectif, allez courir, mais vous pouvez aussi marcher au lieu de prendre les transports en commun, ou même descendre de votre bus ou votre métro 3 arrêts plus tôt pour faire la suite à pied, éviter les ascenseurs et préférer les escaliers, faire du yoga grâce aux tutoriels disponibles sur YouTube, contracter vos abdominaux quand vous êtes assis au boulot… Internet regorge d’idées sur le sujet, allez les explorer et trouvez ce qui vous convient à vous.

 

Prenez le temps de prendre un bon bain

Vos Ingrédients du Bonheur #4 : Prendre soin de soi 1

Attention, je ne parle pas d’un truc vite fait, je parle d’un vrai moment de détente.

Créez votre décor, choisissez votre moment, votre musique, votre éclairage. Vous préférez un bain moussant ou avec des sels de bain ? De quelle senteur voulez-vous impregner votre corps, de la lavande douce, de la verveine, des fruits ?!? Choisissez minutieusement l’environnement que vous voulez créer, vous seuls connaissez vos goûts et ce qui sera le plus propice pour créer une détente profonde dans votre corps.

Assurez-vous que ce moment soit respecté par les autres, éloignez toutes distractions de vous, et profitez de l’instant. Pro-fi-tez !

 

Offrez-vous un massage

Les massages ont de nombreuses vertus, dont la première est de vous faire prendre conscience de votre corps justement, de vous reconnecter à lui. Si vous avez un praticien de qualité, cela peut carrément devenir un instant magique. Dans une ambiance propice à la relaxation, laissez votre corps se répandre sur la table de massage et les mains expertes de votre masseur faire leur oeuvre…

À ceux que le contact d’une personne étrangère indispose, je conseille le Do-in, qui est une technique d’auto-massage dérivée du shiatsu. Do in est une traduction de « la voie avec soi-même ». Il favorise la bonne circulation de l’énergie vitale en se concentrant sur nos méridiens, chacun correspondant à un organe. L’auto-massage va apporter de l’énergie à cet organe (ou en retirer en fonction des besoins), et ainsi permettre de retrouver un fonctionnement harmonieux. Pas besoin d’être de super anatomistes pour la pratiquer, car au contraire de l’acupuncture ou autres techniques très précises, il s’agit de simples frictions ou pressions le long de vos méridiens. Vous pouvez même le pratiquer habillés.

Pour ceux que cela intéresse, voilà un article de Psychologies Magazine, dans lequel une série de vidéos tutoriels expliquent comment le pratiquer.

 

Dormez ! 

Vos Ingrédients du Bonheur #4 : Prendre soin de soi 1Respectez votre rythme de sommeil, écoutez votre corps qui connaît votre heure d’endormissement idéale. Si vous luttez chaque soir contre vos paupières qui se font lourdes, arrêtez. Organisez-vous pour vous coucher au moment où votre corps vous dit qu’il faut dormir.

Vous avez besoin de peu de sommeil mais avez des coups de barre dans la journée ? Faites une sieste. Créez les conditions propices à votre détente et faites-la chez vous, sur votre balcon, dans votre jardin, dans un parc, sur un banc… Tant que c’est un endroit qui vous convient, c’est bon ! Profitez de ces 20 délicieuses minutes…

 

Ce ne sont là que quelques exemples, mais le tout est de faire ce qui vous parle le plus. Mettez-vous à l’écoute de votre corps, lui saura ! Et faites cela de manière régulière, ritualisez ces moments, osez prendre rendez-vous avec vous-même chaque jour ou chaque semaine !

 

3. Faites ce que vous aimez

Faites tous les jours quelque chose que vous aimez faire. Trouvez-vous du temps pour les loisirs qui vous font du bien, que ce soit en tout début de journée ou après être rentrés du travail. Ce sont ces moments qui vous donneront de l’énergie ou vous permettront de vous détendre du stress de la journée.

Et cela peut être n’importe quoi ! Ce sont vos goûts qui importent. Quelques exemples tout simples :

  • Jouer d’un instrument de musique
  • Passer du temps avec Olaf, votre animal de compagnie
  • Cuisiner de bons petits plats pour mieux les déguster ensuite
  • Plonger dans un bon livre
  • Jardiner, vous mettre en contact avec la terre
  • Écouter de la musique, au casque chez vous ou à fond dans votre voiture, c’est vous qui voyez
  • Faire une promenade, dans votre quartier, en forêt ou dans un parc
  • Ecrire un journal ou le futur best-seller que nous dévorerons tous

La liste sera différente pour chacun, le tout est que ce soit quelque chose dans lequel vous preniez du plaisir, un plaisir simple, qui répété dans la durée, apporte un bien-être profond. C’est là aussi l’occasion de vous questionner sur ce que vous aimez vraiment faire.

 

4. Amusez-vous !

Vos Ingrédients du Bonheur #4 : Prendre soin de soi 1Qui a dit que vous deviez subir votre vie ? Ne la subissez jamais, prenez-la à bras le corps et décidez de danser avec elle.

Riez aux éclats devant un film débile, faites la fête et rentrez à 4h30, ne vous prenez pas au sérieux, dansez comme des fous, chantez à tue-tête avec votre balai comme micro, même si vous chantez faux, surtout si vous chantez faux !

Mettez de la joie dans votre quotidien. Prenez du plaisir !!!

 

En voilà un, par exemple, qui prend du plaisir dans ce qu’il fait !

 

Ce ne sont là que quelques ingrédients pour prendre soin de vous. À vous désormais de créer votre propre recette, celle qui vous correspond.

Soyons clairs, les mauvaises journées existeront toujours, avoir un coup de mou ou l’envie de tout laisser tomber, cela arrive à tous ! Mais avec ces quelques pistes, vous saurez désormais comment reprendre le dessus et comment vous recentrer sur l’essentiel : VOUS !!!

___________ ˷ ˷ ˷ ___________

Dites-moi, quel est le temps que vous vous accordez chaque jour ?
Comment prenez-vous soin de vous ?
Racontez cela en commentaire pour nous inspirer les uns les autres !

Parce que le bonheur, ça se décide 🙂 , suivez les publications de Nos Ingrédients du bonheur sur les réseaux sociaux :

Écrit par Adé

    12 commentaires

  1. merelle2014 26/11/2016 at 16:41 Répondre

    Adé,

    J’ai découvert votre blog par hasard. Je recherchais des images pour mon blog (sur un autre support), dont le plus récent article était “Je suis dans mes petits papiers” concernant un truc simple pour prendre soin de soi.

    Je tiens à vous dire que je vais suivre vos articles religieusement car bien que plus âgée que vous, je me sens intéressée, et j’ai des affinités avec votre pensée.

    Je vous souhaite le meilleur succès possible.

    Au plaisir de vous lire.

    • Adé 26/11/2016 at 20:40

      Un grand merci Merelle pour ces mots qui me vont droit au coeur… J’espère avoir moi aussi l’occasion de vous lire 🙂

  2. Hubidos 30/10/2016 at 17:57 Répondre

    Très bel article qui mélange savoureusement vécu et conseils.. avec beaucoup de dynamisme et de positivisme entre les lignes. On sent une belle énergie.. MERCI Ade !

    • Adé 30/10/2016 at 18:00

      Un grand merci de ce gentil commentaire.

      Je suis heureuse que l’énergie se lise entre les lignes !

  3. Fruchard 24/10/2016 at 11:50 Répondre

    Alors le temps que je prends pour moi chaque jour ? C’est variable… Hum… Mais la bonne nouvelle, c’est que dorénavant j’accepte de « débrancher » dès que j’en éprouve le besoin, et cet article me conforte dans cette attitude alors Merciiiiii… On a tellement besoin d’être soutenus dans ses acceptations de déculpabilisation de « ne rien faire »…

    • Adé 24/10/2016 at 12:12

      Merci de cette réponse ! Il est tout à fait normal que ce temps soit variable, le principal étant d’en prendre 🙂
      Et je te confirme que ne rien faire, c’est prendre soin de soi, c’est se recentrer, c’est se préparer pour faire face au monde de manière harmonieuse et c’est surtout libérateur. Je t’encourage vivement à lire la 2ème partie de cet article, qui paraîtra dans quelques semaines, car il va vraiment dans ce sens.

  4. Laurie 23/10/2016 at 23:29 Répondre

    Encore un excellent article !!! J’ai adoré !!! 🙂
    Merci beaucoup Adé, c’est à la fois tellement réaliste (on voit que tu parles de choses vécues) et tu donnes des conseils très pertinents.
    Une fois de plus, je vais le partager sur ma page pro Facebook car je suis certaine que cela va aider beaucoup de mes lecteurs… 🙂
    Belle soirée et douce nuit à toi !!! 🙂

    • Adé 23/10/2016 at 23:36

      Un grand merci de ton retour Laurie.

      Il y a du vécu effectivement, mais pas seulement le mien, celui de mes amis, de mes collègues et celui que je décèle en observant les gens. Je me suis beaucoup amusée en écrivant cette partie de l’article, et suis ravie qu’elle plaise.

      Pour le partage, je t’en prie, c’est avec grand plaisir 🙂

  5. Sinaëlle 23/10/2016 at 18:02 Répondre

    Merci Adé pour cet article ! La première partie m’a bien fait rire, on sent vraiment le vécu 😉 Quant à la deuxième partie, que de sages conseils, toujours bon de se les remémorer 🙂

    • Adé 23/10/2016 at 18:09

      Merci Sinaëlle, je te confirme qu’il y a un peu de vécu, que ce soit le mien ou celui de proches. Je suis contente qu’il t’ait mis en joie, j’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire ! 🙂

  6. Emma 23/10/2016 at 16:48 Répondre

    Magnifique article très représentatif de la réalité et pleins de bons conseils! Merci ma chère Adé!

    • Adé 23/10/2016 at 16:56

      Mais de rien Emma, c’était mon plaisir à moi 😉 Le prochain article ira encore plus en profondeur, pour prendre soin de soi en se connaissant, se challengeant et en s’aimant… Un grand merci de ton commentaire Emma 🙂

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire