Nos Ingrédients du Bonheur - Voyage en Martinique #1 : je décide d'être heureuse

___________ ˷ ˷ ˷ ___________

 

Je partage avec vous mon départ en vacances, afin d’illustrer que même lorsque la vie est facétieuse, imprévue, et le contexte, pas forcément celui que l’on attendait, il existe TOUJOURS un espace pour décider d’aller bien !

Parce que, oui, le bonheur est une décision de sourire à la vie, quelles que soient les circonstances. Plus encore, il est contagieux, car en étant heureux, on contamine notre environnement direct.

Et ce qui est merveilleux, c’est que des cadeaux se cachent partout, certains sont évidents (les avantages des inconvénients) et d’autres sont invisibles, et se révèlent au moment voulu. Tout est équilibre : l’addition d’expériences agréables et désagréables donne un mélange parfait, propice à l’émergence de prises de conscience, comme l’idée de cet article par exemple. Découvrons cela ensemble !

 

Cette année, je pars en vacances au Paradis

Arrivée à l’aéroport d’Orly Sud, je consulte le panneau d’affichage et voit une petite mention en rouge clignotant à côté du numéro de mon vol pour la Martinique : « annulé » !

Nos Ingrédients du Bonheur - Voyage en Martinique #1 : je décide d'être heureuse

Euh ?!?

Restons calme, ça va bien se passer ! J’ai décidé que ce seront des vacances de rêves, et ce seront des vacances de rêves. Je le sais !

J’essuie les larmes de ma puce toute affolée, je me mets à son niveau, la regarde dans les yeux et lui dis : « hé, quoi qu’il arrive, faisons-en sorte d’être bien, d’accord ? ». J’obtiens au départ un tout petit oui, que je finis de transformer en grand sourire après un énorme câlin.

Direction le comptoir de notre compagnie aérienne, qui nous dirige vers la file d’enregistrement.

 

Et là démarre l’attente…

Certains font déjà la queue depuis quelques minutes, et beaucoup d’autres arrivent derrière nous. Les visages sont dépités, énervés, et tous nerveux… Le personnel de la compagnie n’a, à l’évidence, aucune information, et ne nous en donne aucune, y compris le fait qu’ils n’en ont pas.

Cela vous est-il déjà arrivé d’être dans un état que je qualifierais de neutre, mais de vous laisser envahir par la mauvaise humeur, la colère, la tristesse ou la fatigue de la personne à côté de vous ? C’est exactement ce qui est en train d’arriver à ma fille, juste là sous mes yeux. Je l’entends souffler bruyamment car une personne devant nous vient de le faire. Elle se prend la tête à deux mains et en a déjà assez d’être debout alors que cela ne fait que 20 minutes que nous attendons !

Je dois faire quelque chose, avant de moi aussi, me laisser contaminer par cette morosité ambiante.

 

Jouons !

Je propose à ma fille de choisir un jeu. Je la vois sourire pour la première fois depuis notre câlin de tout à l’heure. Et nous voilà parties dans un combat de pouces absolument déloyal, étant donné que ma fille de 10 ans a des pouces plus grands que les miens. Elle psalmodie une espèce de « 1,2,3, bras de fer chinois » et nous démarrons.

Bon, pour être claire, je n’ai pas perdu, je me suis faite laminée, voire humiliée ! Le tout, à grands renforts de taquineries de ma fille, qui est passée de morose, à carrément hilare. La personne qui soufflait devant nous a arrêté de le faire, car quoi qu’on en dise, entendre un rire d’enfant, ça fait du bien au cœur.

Nous enchaînons par un autre jeu : on sélectionne une lettre de l’alphabet, et on cherche à tour de rôle un mot commençant par cette lettre. Là, je suis bien plus dans mon élément que lors du combat de pouces. Et c’est à mon tour de taquiner ma fille qui sèche à trouver un énième mot commençant par D.

Le monsieur derrière elle, lui dit que le combat est déloyal et se fait fort de lui venir en aide. Il souffle quelques mots à l’oreille de ma fille, ce qui l’inspire à en trouver d’autres… Mince, je perds ! Mais c’est sans compter l’aide inespérée de ma voisine d’à côté, qui me souffle également quelques mots. Puis c’est au tour de sa fille de 15-16 ans. Et enfin au tour de la femme du monsieur qui aidait ma fille.

 

La magie opère !

Le bonheur est contagieux… C’est juste une décision. De la même manière que nous nous laissons contaminer par la mauvaise humeur ambiante, nous nous laissons envahir par les rires, la joie et l’enthousiasme.

Nous voilà ensuite partis dans une partie de ni oui ni non, qui regroupe bientôt 9 personnes différentes. C’est carrément fun !

Est-ce qu’on a attendu ? Oui.

Est-ce qu’on a réussi à prendre un vol ce jour-là ? Non.

Mais, est-ce que c’était une expérience horrible ? Non !

Je ne suis pas persuadée que cette expérience ait vraiment inspiré la personne qui n’a pas arrêté de râler pendant les 3 heures de queue, puis le lendemain à l’embarquement, puis dans l’avion car elle n’avait pas sa place à la fenêtre, que son repas n’était pas celui qu’elle avait commandé et que ses écouteurs étaient cassés.

Je l’entends déjà raconter à tout son entourage sa mauvaise expérience de ce voyage, tout le mal qu’elle pense de cette compagnie et à quel point cela a entaché ses vacances…

Pourtant, j’ai vécu exactement la même chose qu’elle : avion annulé, nuit dans un hôtel lambda, nouveau vol le lendemain pour une destination autre que celle initiale. Mais, moi je l’ai bien vécu ! Car je l’ai décidé !

 

Une solution à chaque chose ! 
  • Ma fille craint de s’ennuyer pendant les 9 heures de vol ? Elle est assise à côté d’une petite fille de son âge. Elles ont fait leur vie et ne se sont pas ennuyées une seconde ! Est-ce que cela aurait été le cas si j’avais eu le premier avion ? Je ne le saurais jamais…
  • Il n’y a pas eu de repas enfant commandé au moment de notre enregistrement pour ce vol de remplacement ? Je demande gentiment, et l’hôtesse de l’air en trouve un pour ma fille.
  • Il n’y a pas de goûter prévu pour elle ? Un garçon qui s’estime trop grand pour cela, le cède volontiers et elle peut se régaler.
  • J’atterris en Guadeloupe plutôt qu’en Martinique ? Comme mes bagages sont déjà en soute, j’achète en duty free un maillot de bain pour ma fille, 2 paires de tongs, et nous allons en profiter pour aller à la plage en attendant notre vol interne pour la Martinique.
  • Je pense avoir du mal à me diriger en Guadeloupe ? Un ami m’organise depuis la France une visite guidée, chaleureuse et souriante avec sa cousine.

Finalement, tout est exactement comme il doit être ! Nous avons manifesté la magie en verbalisant notre intention que tout se passe bien et en décidant d’être de bonne humeur quoi qu’il arrive.

 

Mes ingrédients du bonheur de ce début de voyage ?
  • L’enthousiasme collectif autour de jeux pourtant enfantins pendant que nous faisions la queue
  • Deux paires de Havaïnas achetées à l’aéroport d’Orly qui nous remémoreront longtemps que la vie n’est qu’imprévus et magie
  • Écrire cet article dans l’avion
  • Découvrir deux pays pour le prix d’un, enfin deux D.O.M !
  • Profiter de l’incroyable générosité d’une personne qui ne me connaît pourtant ni d’Ève ni d’Adam, mais qui me fait découvrir son île avec une grande générosité, le temps de quelques heures
  • Avoir les pieds dans l’eau turquoise entre 2 vols
  • Voir ma fille nager pour la première fois dans la mer des Caraïbes avec son nouveau maillot de bain
  • Voir de mes yeux l’île du Gosier en Guadeloupe
  • Découvrir que mon projet me change et représente une jolie invitation à devenir une meilleure version de moi-même

 

Nos Ingrédients du Bonheur - Voyage en Martinique #1 : je décide d'être heureuse

 

La vie est remplie de magie.

A nous de choisir la couleur des lunettes avec lesquelles nous regardons le monde ! Moi j’ai choisi, elles sont résolument roses.

Et les vôtres ?

Parce que le bonheur, ça se décide 🙂 , suivez les publications de Nos Ingrédients du bonheur sur les réseaux sociaux :

 

Écrit par Adé

    10 commentaires

  1. Un avion annulé…et je voyage à tes côtés! Merci de partager ton enthousiasme via ta plume et ta vision

    • Adé 13/11/2016 at 10:28

      Merci Diane

  2. Emma 22/08/2016 at 19:18 Répondre

    Magnifique prise de hauteur quant à cette situation et quelle belle leçon tu me donnes sur la contagion des émotions à laquelle je suis très sensible ! Merci infiniment Adé !

    • Adé 23/08/2016 at 02:21

      Oh merci Emma ! Ton message me touche. C’était tellement beau de voir ce phénomène de contagion positive en direct ! Un vrai moment de bonheur…

  3. EMA 21/08/2016 at 13:27 Répondre

    ADÉEÉÉ !!! J’ai les larmes aux yeux, tu m’emplies d’émotions ! T’es une nana géniale, je suis trop fière de t’avoir comme amie ! Ce blog est un concentré de bonheur, on fait comment pour être prévenus dès que tu publies un truc ?!? ahahahahah je te challenge, j’en rie toute seule-)-)—)

    Que la suite de ton voyage soit à l’image (en émotion, non en action… euh…forcément !!!!) du commencement. Merci des partages, des photos, car ici, quand on est rentré, la mer manque !!! Mais, comme on s’inspire de « Nos ingrédients » du bonheur, on trouve de jolies choses à faire tout de même ! Et le soleil brille, non mais !

    MILLE BISOUS et bon vent !

    EMA

    • Adé 21/08/2016 at 19:28

      Chère EMA, tu m’emplies à ton tour d’émotion ! Alors effectivement, pour recevoir un « truc » quand je publie, tu me challenges !!! J’ai ouvert mon blog et suis partie en vacances sans me soucier de cela ! J’imagine que je vais mettre ça en place à la rentrée, quand j’aurais trouvé comment on fait lol
      En tout cas, merci de tes encouragements tout émotionnants…

  4. SAm sAM 21/08/2016 at 07:58 Répondre

    Waoou, quel beau cadeau que cet avion annulé. Tu es devenue un phare pour le monde ^^

    • Adé 21/08/2016 at 12:26

      Waoou SAM SAM merci ! C’était effectivement un beau cadeau que cet avion annulé. La Vie est parfois facétieuse, mais là, elle a été d’une grande générosité avec moi… Je suis remplie de gratitude !

  5. Duong Diane 20/08/2016 at 22:34 Répondre

    Magnifique blog et sublime article sur l’art de voir la vie en rose et de prendre la vie du bon côté afin d’en découvrir tous les cadeaux cachés !
    Merci pour ce bel article plein de fraîcheur et qui me rappelle tellement de belles choses !!!!!

    • Adé 21/08/2016 at 02:41

      Un grand merci Diane pour tes encouragements ! C’est exactement cela, savoir voir la vie en rose quoi qu’il se passe autour de nous…

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire